Fabriquer une imprimante 3D RepRap Mendel90 (Part1)

Quelques infos sur la fabrication d’une imprimante RepRap Mendel90, ainsi que des conseils que j’aurai apprécié avoir entendu ou lu avant!

Mendel90

Rien à dire dans cette section, c’est seulement pour le référencement SEO 😀

Pour ceux qui s’attendent à un manuel de montage en français, je vous arrête tout de suite! Le manuel de notre amis nophead est suffisamment bien illustré pour comprendre ce qu’il y a à faire. Je vous présente ici seulement les quelques infos qui peuvent vous manquer pour vous lancer dans la RepRap.

Rep what???

RepRap, c’est le terme pour désigner la fabrication d’une imprimante 3D pour laquelle il a fallu utiliser… une imprimante 3D! Et oui, c’est fou! Mais c’est la base d’un concept cher aux roboticiens qui est la fabrication d’une machine par elle-même… Vous m’avez compris, j’espère? C’est le fait de fabriquer une machine capable de se répliquer quoi.

La Mendel90 est une déclinaison de la famille des Mendel Prusa, conçu par nophead, un passionné d’impression 3D. Il faut vous renseigner sur ce qui caractérise une imprimante Mendel (structure tubulaire essentiellement), mais d’après nophead, une structure à base de panneaux rigides agencés de manière perpendiculaire (à 90° quoi, d’où Mendel90) permet une meilleure stabilité et précision.

Dans mes lectures sur la Mendel90, les possesseurs conseillaient à tous les fans de DIY de se lancer dedans. La Mendel90 est une imprimante complètement Open Source. On peut donc trouver sur le net la totalité des éléments qui ont permis sa conception et cerise sur le gâteau, il est possible de créer sa propre déclinaison de Mendel90 et de générer la BOM (Bill Of Material) associée grâce à des outils fournis par nophead. Tout est disponible sur github : https://github.com/nophead/Mendel90

Pour vous aider dans votre décision, vous pouvez consulter le site de la communauté de la RepRap (www.reprap.org), très bien documenté. Ce site répertorie tout ce qu’il y a à savoir sur les reprap et vous donnera des tas de schémas de montage en fonction du matériel que vous aurez acheté.

Where is my brain?

Désolé de vous casser dans votre élan, mais oui, avant de faire quoi que ce soit, je conseille de bien se renseigner sur la faisabilité d’un projet tel que celui-ci. Vous me direz « c’est faisable parce que tu l’as fait, crétin! » et à juste titre! Mais avant de commencer à acheter les pièces et de se lancer dans cette aventure qu’est le monde de la RepRap, il faut être sûr de pouvoir aller jusqu’au bout et d’abord se lancer à la recherche de son petit cerveau. Vous savez, celui qui vous dit « euhh, t’es sûr de ce que tu fais, mec? » avant de faire une bêtise. Et oui! vous trouverez de nombreux sites qui vous expliquent comment monter une Mendel90, mais rares sont ceux qui vous expliquent les prérequis… La plupart d’entre eux se contentent seulement de monter le contenu du kit tout prêt acheté auprès de nophead.

Il faut bien réfléchir, car une RepRap DIY coûte une certaine somme, 400€ minimum toute famille d’imprimante DIY confondue, ce qui représente un sacré budget pour certains. De plus, notre ami nophead qui a conçu ce modèle ne vend plus de kit tout fait 🙁 (kit à 500€ tout de même… et oui! ça coute plus cher car on se contente de monter le kit sans se soucier des phases de fabrication des pièces et autres usinages). Étant un fervent défenseur du DIY, je trouve dommage de ne réserver ces projets qu’aux plus fortunés. Pour moi, la philosophie du DIY c’est de montrer aux makers qu’ils peuvent se lancer dedans, même avec un petit budget.

Quiconque se lancera dans la fabrication d’une Mendel90 sera désormais obligé de constituer son kit soi-même, et de se taper tous les problèmes inhérents au sourcing: problèmes d’appro, comment usiner les pièces, où trouver des matériaux qui sont réservés aux pro habituellement… Tout un tas de problème qui si vous ne les avez pas traité avant risquent de vous empêcher d’aller jusqu’au bout et de gaspiller votre temps ainsi que votre argent, hélas!

Quelles pièces choisir?

La mécanique et le bricolage n’étant pas mon fort, j’ai décidé de suivre les instructions du manuel de nophead sans trop de différentiel afin de réduire le risque lié à l’intégration des composants (déformation professionnelle surement…) , même si pour l’électronique j’ai pris autre chose que ce que nophead conseille (l’électronique et le software, c’est déjà plus mon truc!!! 😀 ) Tout ça pour dire que j’ai pris du Dibond alors que la plupart prendrait du Medium 10mm d’épaisseur. Choix qui a son importance car nophead propose plusieurs types de BOM. Il y a principalement la dibond (basée sur les plaques Dibond de 3mm d’épaisseur) et la sturdy (basée sur des plaque de Medium -MDF- de 10mm d’épaisseur). Chacun vient avec des plans d’usinage précis, mais j’ai voulu suivre LE manuel au plus près, qui a été écrit sur l’exemple de la dibond.

Ebay my friend!

Ebay… ou comment économiser des sous sur le sourcing des pièces (qué? le source quoi???). Le sourcing, c’est l’approvisionnement des pièces en anglais (ça fait tout de suite plus classe!)

Le sourcing est à mon avis la phase de la fabrication qui nécessite le plus de matière grise et de prudence, car il faut trouver les pièces tout en essayant de les payer le moins cher possible. Il faut aussi gérer les délais de livraison pour éviter des temps mort au montage. Si le prix n’est pas un problème pour vous, vous pouvez acheter les pièces chez votre détaillant en électronique habituel. Pour la quincaillerie tout le monde ira chez casto, sauf si vous piquez du matos dans le garage de papa! (c’est mon cas) sinon il vous reste les chantiers de construction 🙂 .

La plupart du temps sur Ebay, vous trouverez des vendeurs chinois, ce qui vous garantit un temps certain d’attente avant la livraison. C’est un aspect avec lequel il faut savoir jouer pour gagner sur le prix de la pièce tout en gardant de quoi travailler en attendant d’être livré. Un autre avantage, c’est de pouvoir trouver des kit à des prix bien moins élevés que sur les principaux sites de ventes dédiés à la RepRap. Par exemple, un kit (Rampe+Arduino Mega 2560+5 drivers pour moteurs pas-à-pas+ecran LCD+lecteur carte SD) à 39€ au lieu de 100€ chez SainSmart sur Amazon. S’ajoute à ça l’incertitude de pouvoir monter le tout en évitant les problèmes liés à une configuration matérielle différente de celle préconisée!

Bien que cet exemple démontre la facilité de trouver du matériel sur Ebay, il faut énormément réfléchir pour savoir quel matériel acheter, et s’il sera compatible. Heureusement pour ça il y a RepRap.org pour vous donner une quantité d’information phénoménale sur les montages possibles pour toute sorte de RepRap, y compris la Mendel90 qui nous intéresse ici. Suivant le type d’électronique que vous choisissez, ce site vous propose des schémas de câblage appropriés, par exemple : Nophead propose dans son manuel de prendre une carte Melzi comme rampe de branchement de toute l’électronique, mais reprap.org propose aussi des schémas pour une carte Ramps1.4. Mais bon, sur ce point vous avez largement le temps avant de devoir vous y intéresser.

Eh! Viens voir dans le (bon) coin (.fr) j’ai un truc à te montrer…

Un autre site pour le sourcing, leboncoin.fr. Vous pourrez quelques fois faire de bonnes trouvailles. J’ai trouvé sur leboncoin.fr la plaque de Dibond nécessaire à la fabrication de ma Mendel90. L’économie n’était pas négligeable car le Dibond est un matériaux généralement vendu aux professionnels pour un usage promotionnel ou la photographie… Les sites qui proposent des plaques aux particuliers les vendent très chers (130€ la plaque de 1200x1000x3mm). En fouillant bien sur leboncoin.fr, j’en ai trouvé une de 1800x1020x3mm pas loin de chez moi pour 25€, j’aurai même pu en avoir pour 10€ si j’avais contacté le vendeur plus tôt…

Tweets
    Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE